accueil     chant V    en cours     divers     spectacles     transmission     contact     bio

Dates en France saisons 2016-17-18


Comédie de Valence

20, 21 septembre 2016


Biennale de danse de Lyon

24, 25, 27 septembre 2016


Comédie de Clermont-Ferrand

29, 30 septembre 2016


Théâtre du Vellein, Villefontaine

4 octobre 2016


Le Merlan, Marseille

5, 7 octobre 2016


Théâtre de la Ville, Paris

17-24 mai 2017


Montbéliard, Scène Nationale

10 novembre 2017

info


Espace Marcel Carné, Saint-Michel-sur-Orge,

6 décembre 2017

info


Le Channel Scène Nationale Calais

12 mai 2018

info


Tournée internationale 2014-15-16-17-18


Dublin, Genova, Torino, Civitanova Marche, Piacenza, Roma, Perugia, Pistoia, Modena, Rimini, Londres, Berlin...


Teatro La cavallerizza, Reggio Emilia

Création 11, 12 Octobre 2014


Il Funaro , Pistoia Italia

Avant-Première

4, 5 avril 2014

                                            Extraits video


                                                         RAI NEWS


                              FRANCE-PRESSE al FUNARO

                                                                  PRESSE


                                                        Il sole 24 ore


                                                   Doppiozero.com

photo Claudia Kempf - grafica Antonella Carrara
Jessica and me
de et avec Cristiana Morganti

Collaboration artistique Gloria Paris
Vidéo Connie Prantera
Lumières Laurent P. Berger
Conseil en musique Kenji Takagi

Production Il Funaro, Pistoia
Coproduction Fondazione I Teatri, Reggio Emilia


« Voulez-vous que je danse, ou bien, voulez-vous que je parle? »
Derrière cette question, que Cristiana Morganti pose à un spectateur, se cache l'une des clefs pour la compréhension de JESSICA AND ME.

Dans son nouveau spectacle, la danseuse historique du Tanztheater Wuppertal de Pina Bausch, arrivée à un moment important de sa carrière, s'arrête pour réfléchir sur elle-même: sur sa relation avec son propre corps, avec la danse, sur le pourquoi on est sur scène, sur le sens de “l’autre que soi-même” qu’implique le fait de faire du théâtre.


Il en résulte une sorte d'auto-portrait à deux voix (JESSICA AND ME) d’une ironie efficace et déroutante, ou Cristiana dévoile ce qu’il se passe dans “les coulisses” de son parcours professionnel. Un puzzle de gestes, d’ombres, de muscles, de ténacité, d’audace, de timidité, de souvenirs et de projets.
Création
En Tournée

Pascal Gély

GALILéE, LE MéCANO

de Marco Paolini, Francesco Niccolini, Michela Signori


avec Jean Alibert


mise en scène/adaptation Gloria Paris

scénographie et lumières Laurent P. Berger

création son et vidéo Anouk Audart


Création en France 

14 septembre - 28 octobre 2018

Théâtre de la Reine Blanche, Théâtre des Arts et des Sciences


info


Le savoir et les connaissances

Quand j’ai quitté l’Italie pour venir m’installer en France j’ai emporté 3 livres: mon manuel de philosophie, celui d’histoire de l’art et le Dialogue sur les deux grands systèmes du monde de Galilée sans savoir pourquoi. Ce n’est certainement pas un livre distrayant à lire dans le fameux Palatino le train de nuit qui reliait Rome à Paris. Mais la jeune bachelière que j’étais savait que ce livre était un symbole du savoir et de la liberté de penser et qu’il était important de l’avoir dans ses bagages!

Je l’ai oublié depuis bien sur, mais quand Jean m’a contactée pour me proposer cette aventure je l’ai retrouvé dans ma bibliothèque et me suis dit que peut-être le rdv avec Galileo Galilei avait été pris il y a très très longtemps, et qu’il fallait être au rdv!

Je n’aurais jamais imaginé mettre en scène un texte de Paolini. L’écriture du chef de file du théâtre-récit en Italie est très particulière, c’est du cousu-main, du sur mesure. Paolini conçoit, écrit et mets en scène ses spectacles, il n’écrit pas un texte théâtral qui sera mis en scène par un tiers à travers les siècles. C’est un acteur/auteur qui dans la lignée de Dario Fo prends la liberté dans ses spectacles de nous raconter une vérité historique, politique ou scientifique par le prisme de l’anecdote et nous ouvre les portes du laboratoire de la pensée. Il nous raconte ici que les découvertes scientifiques sont un acte de création basé sur l’arbitraire du chercheur/penseur: et si Galilée ne s’était pas égaré pendant la messe en regardant le pendule, est-ce que la terre serait encore plate?...

Il ne s’agit donc pas de porter sur scène simplement un texte mais l’idée d’un spectacle, d’un genre à part entière. Ce double rdv avec Galileo et Paolini, qui a été pris à l’insu de mon plein gré, est possible seulement parce que Jean Alibert a partagé les tréteaux en Italie avec Dario Fo et Paolini, je peux partager avec lui l’ADN de ma culture théâtrale, et ça c’est un cadeau qui s’était caché au fond de ma valise!

Gloria Paris