Gloria Paris quitte l’Italie en 1985 et s’installe à Paris pour suivre une formation à l’Ecole de Mimodrame de Paris de Marcel Marceau. Elle poursuit sa formation de comédienne avec, entre autres, Françoise Merle et Mario Gonzalez qu’elle assiste de 1991 à 1994.


En 1994 elle fait sa première mise en scène au Jeune Théâtre National Les femmes savantes de Molière et crée la compagnie Chant V. Depuis elle a mis en scène La fausse suivante de Marivaux, Hedda Gabler d’Ibsen avec La Comédie de Picardie. Entre 2002 et 2006 en partenariat avec le Théâtre de l’Athénée - Louis Jouvet et l’Arc-en-ciel Théâtre de Rungis elle met en scène  La machine infernale de Cocteau, Eva Peròn de Copi et Filumena Marturano d’Eduardo De Filippo.


Entre 2008 et 2010  elle est artiste associé au Théâtre du Nord CDN Lille-Tourcoing et crée Les amoureux de Goldoni et C’est par pour me vanter (La grammaire et 29° dégrée à l’ombre) de Labiche.


Depuis 20 ans et en parallèle de son activité de metteur en scène, elle pratique la transmission dans différentes écoles dramatiques. C’est à l’occasion d’un atelier à L’EPSAD de Lille en décembre 2010 qu’elle commence un cycle sur Jean Genet (Les bonnes et Haute surveillance).

Elle met en scène au Théâtre de l’Athénée Divine d’après Notre-Dame-des-Fleurs de Jean Genet avec Daniel Larrieu en janvier 2012.


En 2014 elle met en scène Les insatiables de Hanokh Levin, joue dans Année Zéro mise en scène par Judith Depaule et accompagne Cristiana Morganti dans la création de son solo dansé Jessica and me à Pistoia en Italie. Ce spectacle est depuis en tournée internationale et en France (2016 Biennale de Danse de Lyon, 2017 Théâtre des Abesses Paris).


En septembre-octobre 2016 elle dirige un atelier/spectacle autour de Les femmes savantes de Molière avec les comédiens de l’atelier de l’Université Normale de Shanghai dirigé par Ivan Ruvidich au festival de Wuzhen en Chine.


Actuellement elle prépare la création d’une trilogie de Stefano Massini Cages prévue à l’automne 2017.