La fausse suivante de Marivaux

création Arc-en-ciel Théâtre de Rungis - 1996

tournée 1997, 1998

Avec Philippe Delbart, Bruno Fleury, Olga Grumberg, Isabelle Moreau, Pierre-Henri Puenté, Sylvie Moussier, Anne Lévy, Aurélie Rusterholtz.

Scénographie et Costumes Alain Chambon

Lumières Thierry Fratissier

Musique Bernad Yannotta

Travail du texte Georges Roiron

Maître d’armes François Rostand

Dans un monde épris d’apparences, une femme prend des habits masculins et fait un voyage initiatique dans le monde des hommes.

Elle y cherche la vérité elle y trouve le froid calcul et son cynisme.

Dévoilée avant même sa première entrée par son valet, elle change de tactique pour chaque adversaire et tient le pari jusqu’au bout.

Chaque aveu scelle un nouveau secret.

Comédie du détournement et de la manipulation, le corps masqué y jouit d’une liberté inépuisable; protégé par le mensonge il fréquente l’inavoué.

Gloria Paris, 1996

Les diaboliques de Marivaux.

Avec des comédiens remarquables, le metteur en scène Gloria Paris donne à ce spectacle élégance et perversité. Une noirceur masquée par la douceur des choses nous entraîne même du côté de Laclos. Et des liaisons fatales.

Jean-Louis Pinte 11 mars 1998


La fausse suivante

“L’utilisation du mensonge comme procédé de démonstration”: c’est ainsi que Louis Jouvet définissait l’art de Marivaux. la Fausse suivante en est l’illustration parfaite: une succession de manipulations, destinées à mettre à jour le cynisme et la cupidité de certaines natures masculines. Peu reluisant, mais éminemment jouissif. D’autant que cette farce tragi-comique est mise en scène avec beaucoup de finesse par Gloria Paris. Et, ce qui ne gâche rien, admirablement interprétée. Une vraie petite friandise.

18 mars 1998

 

© Florence Cuif

© Florence Cuif